• Créé avec Web Acappella ™ version gratuite •Cliquez ici pour en savoir plus
 
copyright D.B. mai 2007
ETE 2006
accueil
FIN
PRESSE
CV
Extraits de presse « Delphine Baey, précise, musicale et enthousiaste » Patrick Herrera DANSE–juin 2003 à propos de Capriccio de Georges Balanchine à l'Opéra de Versailles « Avec Raymonda, Delphine Baey trouve un rôle à sa mesure » Patrick Herrera DANSE LIGHT-janvier 2002 « C'est la longue et belle Delphine Baey qui a interprété le cygne noir,… Mystérieuse, énigmatique, elle a su jouer entre l'attrait hautain et la langueur séduisante, dans le sens de l'interprétation intelligente et raffinée qu'en donnait Ghislaine Thesmar. L'ampleur de ses écarts et de ses arabesques est impressionnante. » Sylvia Chaban en octobre 2001. «Mention particulière à Delphine Baey, fée à la ligne magnifique, aux grands jetés impeccables et à la présence certaine» Catherine Schemm CRITICALDANCE.COM-juin/juillet 2001 à propos du Songe d'une nuit d'été de John Neumeier. « Delphine Baey's solo was much more the sort of thing with fabulous extention and a brazen consciousness of her own man-cating appeal. » Louise Levene THE SUNDAY TELEGRAPH-3 mars 2001 About Balanchine's Capriccio. «Two remarkably tall young women, Marie-Agnes Gillot and Delphine Baey, both found lively humour and glamour in the second soloist role of Rubies.» John Percival INDEPENDANT.CO.UK – 5 janvier 2001 « Forsythe used some of the company's principals, but also some of the younger ones, and some of the newer names worth remembering are… Delphine Baey… » David Stevens INTERNATIONAL HERALD TRIBUNE-14 avril 1999 « Un grand moment de danse : Delphine Baey… » LE REPUBLICAIN-26 juin 1998 à propos d'un Gala à Marmande « …Delphine Baey s'avère une interprète exceptionnelle. Son premier duo… et le second… comptent parmi les très beaux moments du ballet… » René Sirvin LE FIGARO-21 mars 1998 à propos de So Schnell de Dominique Bagouet « …et Delphine Baey, au talent certain, devie(nent) Sujet. Tout laisse à penser qu'elle(s) ne s'arrêter(ont) pas là. » André-Philippe Hersin LES SAISONS DE LA DANSE-mars 1997 « Fait rarissime, Delphine Baey (coryphée du Ballet de l'Opéra) a présenté les deux concours : le contemporain avec trois solos dont Density 21.5 de Carlson, très linéaire et musical, pour lequel elle méritait d'être récompensée. Elle l'a été dans la catégorie classique, … » Gérard Mannoni LES SAISONS DE LA DANSE-février 1997 à propos du Concours international de Danse de Paris « Pleine de vigueur, courageuse, Delphine Baey a su convaincre tout le monde avec Density 21.5 de Carolyn Carlson » Christèle Falque DANSE-CONSERVATOIRE–février 1997 à propos du Concours du corps de ballet de l'Opéra de Paris. « …une interprète à la présence fabuleuse, la belle Delphine Baey,… » André-Philippe Hersin LES SAISONS DE LA DANSE-décembre 1994 à propos de Autour de Don Juan de Alain Marty présenté à la Cigale de Paris. « Au 3ème acte, l'infaillible Delphine Baey ouvre avec une sereine assurance la voie aux trente-deux Ombres… » René Sirvin LE FIGARO-7 mai 1994 à propos de la Bayadère. à propos du Concours annuel du corps de ballet de l'Opéra de Paris : « Delphine Baey 20 ans …technique impressionnante » René Sirvin LE FIGARO-23 décembre 1993. « La longue Delphine Baey en plein épanouissement artistique… » François Fargue LE QUOTIDIEN-22 décembre1993 « On ne peut passer sous silence Delphine Baey dont l'abattage fait merveille dans In The Middle… » Antoine Livio DANSER-mai 1993 « Enfin Delphine Baey, médaille d'argent junior à Varna et très remarquée au dernier concours de l'Opéra a clos la soirée par une brillante démonstration de force et de vaillance dans In The Middle Somewhat Elevated … » René Sirvin LE FIGARO-6 & 7 mars 1993. « En final, In The Middle, Somewhat Elevated est dansé avec force et brio par Delphine Baey.” André-Philippe Hersin LES SAISONS DE LA DANSE-avril 1993 « J'ai noté Delphine Baey pour sa technique irréprochable et son goût. » Jean Desprats DANSE-février 1992 à propos du Concours annuel du corps de ballet de l'Opéra de Paris. ***
REPERTOIRE
PHOTOS